Dans un monde où la nature se mélange avec la société, où il y règne prospérité depuis des générations, où les enfants des étoiles sont exclus et chassés.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Edel
Enfant des étoiles
avatar
Localisation : Dans un bar
Messages : 14
MessageSujet: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux] Ven 18 Juil - 22:00

Ce garçon... Il l'avait déjà vu quelque part, où? Il ne savait pas, il n'arrivait pas à s'en souvenir, peut-être l'avait-il croisé une fois il y a très longtemps... Ou pas. Les mèches blondes, les yeux bleus, quelque chose en lui était particulier... Et ses bras... Ses bras qui s'écartaient comme pour l'inviter dans une embrassade ou simplement pour l'inviter quelque part... Où ? Pourquoi n'arrivait-il pas à refuser cette invitation ?.. Qui était-il ?..

Le ciel était vêtu de ses plus belles couleurs, les couleurs chaudes. Du bleu en fond, du rose au milieu et du rouge vers les bords. Des éclats infimes mais sublimes ornait cette robe. La « journée » allait commencer...

Il ouvrit ses paupières, dans un geste lent et calculé malgré sa respiration saccadée. Ces cils blancs se rencontraient quelques instants avant qu'il ne se décide à se redresser. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce rêve, il n'arrivait pas à se souvenir de ce jeune homme, sa mémoire devait sûrement lui jouer des tours. A côté de lui, un animal sublime était étendu, il glissa ses doigts dans sa fourrure douce puis observa sa chambre silencieusement. Il manquait quelque chose. Il ne savait pas quoi encore, mais il manquait quelque chose. Et pourtant la chambre ne manquait pas de décorations, ni de bibelots inutiles. Il se leva définitivement, sachant que sa « journée » allait être courte. Ses jambes se mouvaient élégamment, un pied devant l'autre, pas la moindre erreur. Tout était calculé. Et pourtant il n'était pas une machine. Ce devait être l'habitude. Il ouvrit le robinet d'eau froide, celui de sa baignoire aussi blanche que son corps, que ses cheveux. En attendant que la baignoire soit pleine, il s'admira devant son immense miroir, prit une brosse couleur ébène et la passa dans ses longs et soyeux cheveux. Il posa un court instant son regard sur la baignoire, posa sa brosse lentement, et se dirigea vers le bassin d'eau. Il ferma le robinet et pénétra silencieusement dans l'eau froide. Il frémit, ses poils se dressèrent et un frisson parcourut son corps, il ferma les yeux et se laissa entraîner dans le liquide transparent. Une fois allongé, il plongea sa tête sous l'eau, laissant ses cheveux flotter à la surface. Il n'avait pas besoin de se laver, il l'avait fait plus tôt, avant de dormir. Il voulait juste se « réveiller ». Lorsque son souffle fut court, il se leva pour enfin respirer, passa ses mains sur son visage et observa le néant pendant quelques minutes. Puis son regard se posa sur l'horloge, il se leva, passant ses mains sur son corps très brièvement, sortit de l'eau et pris une serviette noire pour se sécher.
Il sortit de la salle encore nu. Il n'avait aucune gêne à avoir, il savait que son corps était beau, que certains l'enviaient même, et puis de toute manière il vivait seul. Il ouvrit son dressing et s'habilla avant de glisser ses doigts dans ses cheveux comme s'il voulait les rendre plus beaux et plus doux. Avant de sortir de son appartement, il enfila ses chaussures blanches et posa au dessus de sa tête son auréole métallique noire et blanche dont il diminuait la gravité pour qu'elle flotte au-dessus de sa tête.

Quand il posa un pied dehors, il n'était plus le même. Il devenait le Prince. Il marcha en prenant son temps, après tout il n'était pas pressé, il devait simplement aller dans son casino, à Wonderland, afin de vérifier que tout allait pour le mieux. Une fois arrivé dans ce paradis du divertissement, il s'arrêta un instant, en plein milieu du trottoir et leva les yeux vers le ciel. Les étoiles scintillaient par millier, des milliards de milliers d'étoiles... Le ciel s'était obscurci, elles étaient donc beaucoup plus visibles malgré les lumières du parc. Il baissa sa tête et se remit à marcher.
Arrivé sur son lieu de travail, il fût assailli par ses employés qui commencèrent par le saluer puis le questionnèrent sur différents problèmes causés majoritairement par des clients. Il déambula dans les allées du bâtiment, entouré d'employés en panique, s'approcha des clients fautifs et tenta de calmer les choses ou plus efficacement il mit à la porte quelques clients un peu trop virulents. Lorsqu'il s'approcha du bar luxueux il n'était accompagné que de son assistant. Il remarqua une des clientes régulières qui, comme à son habitude, avait trop bu, il sourit pleinement. Il fit un signe de la main et son chien tira le bras de la jeune femme pas trop brusquement mais suffisamment fermement pour laisser la place libre à côté d'un jeune homme que le Prince n'avait encore jamais vu. Il s'installa sur la chaise et ordonna que sa cliente rentre chez elle d'une quelconque manière.
Il tourna la tête vers le jeune homme et ajusta son auréole tandis que l'un des barmen s'était approché de lui avec un sourire chaleureux accroché aux lèvres.

« Bonsoir, Prince. Que puis-je faire pour vous satisfaire ce soir ?

Edel posa son regard cyan sur lui, il afficha un immense sourire sur son visage blanc, posant ses avant-bras sur le bar.

-Je veux quelque chose qui me fasse voyager, qui m'emporte loin d'ici, plus loin que le jour et que la nuit. Je veux quelque chose qui me fasse plaisir aussi. Enfin, tu connais mes goûts, je me trompe ?

Le barman eut un éclat de rire, franc ou pas franc cela ne changeait rien, c'était un rire fort qui plaisait beaucoup au patron. Le regard de ce dernier se posa soudainement sur le jeune homme assis à côté de lui, son employé comprit ce qu'il voulait mais s'éloigna n'ayant pas les réponses au questionnement silencieux de son patron. Le Prince arqua un sourcil et approcha sa chaise à celle du jeune homme, approchant également son visage du sien.

- Qui peut bien être une jeune personne comme celle qui se tient à côté de moi ?

Il souriait à pleine dent, presque de manière niaise avec ses yeux grands ouverts, comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crux
Enfant des étoiles
avatar
Localisation : Maisons du Solstice
Messages : 208
MessageSujet: Re: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux] Sam 19 Juil - 17:51


Il commence déjà à m'énerver.
avec Edel



C'était décidé. Il me fallait absolument une cliente pour ce soir. Je commençais à être limite au niveau du budget. Ne me demandez pas ce que j'achète, je ne le dirais pas de toute façon. Je m'étais donc fait beau, un costume tout à fait classique pour la plupart des gens rire mais qui, pour moi était hors norme. Je changeais donc mes habitudes pour aller au casino. Il faut toujours changer de terrain. En espérant qu'il ne soit pas celui d'un autre, enfin non ce serait cool en fait. Je me sentirais moins seul. Je m'étais lavé, parfumé et même coiffé, seulement un peu. Mes cheveux ébouriffés étaient en partie ce qui faisait mon charme et je ne comptais pas les modifier. Pour rien au monde. Je me sentais bien, j’étais élégant et sentais vraiment bon. Aucune n’allait me résister. Il était maintenant 21h et c'était le moment d'y aller. Je m'arma de mon plus beau sourire et sortit de mon appartement. Ok. C'est partit. Je le fermai à clé et descendis. Heureusement que ce n’est pas très loin, je pourrais rentrer à pied. Je sortis de Under et me dirigea vers ma nouvelle destination.
Wonderland. Un lieu très familier pour les débauchés. Et particulièrement pour moi. Le Karaoké, le cinéma, le théâtre, la piscine et récemment, le casino. C'est la première fois que j'y allais et j'étais plutôt pressé. Je rentre dans ce lieu qui signifie le luxe et je me fais assaillir de "bonjour". Je garde mon sourire et regarde autour de moi. À l'attaque. Il y a beaucoup de femmes. Certaines sont avec des amis, d'autre avec leur mari et encore qui sont cette fois complètement seules. Ce sont mes cibles. J'en reperds une au bar. Elle est plutôt mignonne et vu la robe, elle doit avoir de l'argent à revendre. Je m'approche et m'assoit à côté d'elle. Oui elle est vraiment jolie. Ce serait un vrai plaisir de l’avoir dans mon lit. Je lui fais un sourire charmeur et elle détourne légèrement le regard. On pourrait croire qu’elle n’en a rien a faire mais son petit sourire en coin ne m’a, bien sûr, pas échappé.

- Je vous offre un verre ?

Elle accepte d’un hochement de tête et j’appelle le barman.

- Un kir royal pour la demoiselle et une vodka pour moi s’il vous plait.

L’homme se met à la tâche et je commence à discuter avec la femme assise à côté de moi. Elle s’appelle Helena. Joli prénom. Un prénom qui va très bien avec son visage. Je continue de sourire et elle commence à se détendre. Elle me demande mon prénom et je lui dis « Crux ». Elle a l’air surprise.

- Mais c’est latin ! Vous vous y connaissez ?

- Pas du tout.

Je rigole doucement et elle m’explique quelque chose que je sais déjà. Oui, mon nom ou plutôt pseudonyme veut dire « croix ». Cependant, ce n’est pas la croix qu’elle espère. Si je lui disais qu’il s’agit de la Croix du Sud, une constellation magnifique, elle me jetterait sûrement son kir à la figure. Très peu pour moi. Nous continuons de discuter, nous rigolons et je commande a nouveau. Je suis en bonne voie. Elle rigole énormément. Pompette ? Déjà bourrée ? Ou alors elle a déjà pris pas mal de verres avant que j’arrive. C’est amusant les femmes bourrées. Elles rigolent pour un rien et ne réagissent même pas quand on leur touche la cuisse. Je garde ma main délicatement posée sur sa jambe dénudée et un grand bruit attire mon attention. Quelqu’un vient d’arriver. Et apparemment ce n’est pas n’importe qui car pleins d’employés se jette sur lui pour lui parler de je ne sais quoi. Il s’approche et je vois un homme blanc habillé de manière très élégante avec une…espèce de…d’auréole ? Oui une auréole noire et blanche. C’est original. Il remarque Helena et s’approche. Il sourit et ordonna à la jeune femme de rentrer chez elle. Hein ? Quoi ?! J’y crois pas il vient de foutre dehors ma cliente ?! Je le regarde avec un air méchant. Qui t’es ? Il me lança un regard et je le soutiens. Qu’est ce que tu me veux ?

- Bonsoir, Prince. Que puis-je faire pour vous satisfaire ce soir ?

Prince ? C’est quoi cette connerie ? Il n’arrêtait pas de sourire et je profitais qu’il regarde le barman pour le détailler. Des yeux d’un bleu très clair et voyant. Des cheveux très long et blanc, des cils et une peau  assortis. Un mot pour décrire cet homme, blanc.

- Je veux quelque chose qui me fasse voyager, qui m'emporte loin d'ici, plus loin que le jour et que la nuit. Je veux quelque chose qui me fasse plaisir aussi. Enfin, tu connais mes goûts, je me trompe ?

Je levais les yeux au ciel. Je n’aimerais pas être le barman… Qu’est ce qu’il raconte ? Une boisson qui le fasse voyager ? Prend une vodka et va te fumer un join là tu peux être sûr que tu vas voyager. Le barman éclata de rire et je l’observais du coin de l’œil, surpris. Il est dans la merde. C’est pour ça qu’il rigole ? Puis il me fixa et je regardai ailleurs. Il fait légèrement flipper. J’entendis la chaise s’approcher et je me tournai vers lui, lui faisant face. Quoi ? Son visage était à quelques centimètres du mien et on ne peut pas dire que j’étais à l’aise. Je le regardais avec mon arme, mon air indifférent, comme d’habitude.

- Qui peut bien être une jeune personne comme celle qui se tient à côté de moi ?

Il souriait comme un abruti. Eh beh, il est si content de voir de nouvelles têtes ? Je m’appuie contre le comptoir.

- Qui je suis ? Cela dépend ce que vous voulez savoir. Si c’est ce que je fais ici, c’est une question que je préférerais éviter de répondre, si vous voyez ce que je veux dire. Si c’est mon prénom que vous voulez. Crux. Moi c’est Crux.

Un prostitué ne va quand même pas crier sur tous les toits qu’il en est un non ? Personnellement ce n’est pas un problème pour moi mais… je ne le dis pas aux hommes. Ils pourraient croire que je peux aussi m’occuper d’eux.

- Mais vous vous êtes qui ? J’ai entendu qu’on vous appelait « Prince ». C’est quoi ça ? Vous en êtes vraiment un ou c’est juste un hobby que vous avez parce que vous aimez vous sentir supérieur ?

codage par langweilen sur apple-spring







Elle :
 


Ma couleur : #3DAB9D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edel
Enfant des étoiles
avatar
Localisation : Dans un bar
Messages : 14
MessageSujet: Re: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux] Dim 20 Juil - 14:27


Le casino commençait à chauffer comme les nerfs des clients qui devenaient ou étaient déjà accros aux jeux au moins pour cette nuit. Les employés se dispersaient et n'avaient pas le temps de s'arrêter pour souffler ou boire un verre d'eau, ce qui leur était imposé pour une meilleure qualité de service. Les rires, les cris, les larmes. Tout était présent. Comme dans un rêve commun, une bulle dans la réalité, une autre dimension. Les gens avaient sorti leur masque et se faisaient passer pour des stars, des riches, des nobles. Le bruit des jeux et les voix imposantes des clients dominaient les lieux. C'était bon signe. La soirée allait être merveilleuse.
Pendant ce temps, Edel observait ce visage inconnu au teint banal, aux yeux bleus, aux cheveux d'une couleur étrange une sorte de blond qu'il ne connaît pas assez bien pour la nommer. Il avait du charme, oui, pas autant que lui mais il en avait. Il rapprocha sa chaise jusqu'à être contre la sienne. Crux... Un jeune homme très étrange. Intriguant. Un client comme les autres, ou presque. Un policier en infiltration ? Non, pas un type pareil et puis la police n'avait aucune raison de venir dans son casino sinon pour admirer la richesse du lieu et l'efficacité du personnel. Qui était-il ? Le Prince regarda le verre de whisky de son client, décidément, il ne savait pas choisir sa boisson. Encore un client qui ne sait pas s'y faire dans un casino. Il ne pouvait pas se retenir, c'en était trop. Il éclata de rire. Du coin de l’œil, il remarqua l'attitude du barman qui semblait véritablement choqué par ce rire, mais il l'ignora, ce n'était pas lui qu'il voulait choquer. Il posa sa main sur l'épaule de « Crux » et s'approcha de lui afin de pouvoir lui parler doucement.

« Cela dépend à qui vous le demandez. Pour toutes les personnes présentes dans ce casino, je suis le Prince Edel. Dans la rue, je suis l'Ange Edel. A vous de choisir.

Il donna une tape sur l'épaule du jeune homme, toujours avec le même sourire aux lèvres. Il leva son autre main et fit signe au barman, l'appelant comme s'il s'adressait à un chien. Après tout, n'est-ce pas le rôle d'un barman d'apporter ce que veut un client ?

- Apporte donc un Sex on the Beach pour ce jeune homme, lui ordonna-t-il.

Il regarda Crux et hocha doucement la tête pour lui assurer que le choix du cocktail était bon.

- J'espère que vous aimer les douceurs, « Crux ».

Il ricana et croisa ses longues jambes, heurtant celles de son client. Ainsi installer, personne ne devait le déranger, sauf peut-être des clients égarés. Il resta près de lui, comme pour entendre ses pensées ce dont il était totalement incapable. Il regarda un peu mieux le visage de cet étrange homme, observa son sourcil, les cils qui n'avaient nullement besoin d'être courbés ou rallongés, la couleur de ses yeux et les courbures de ses lèvres, puis il s'attacha à son cou. Son regard glissa lentement sur ses épaules puis ses bras ou du moins ce qu'il en déduisait. Le barman l'arrêta dans son observation en déposant deux verres, l'un aux couleurs chaudes posé en face de Crux, l'autre dont le bleu du cocktail était presque aussi clair que les yeux du Prince. Ce dernier sourit, satisfait, il savait ce que lui proposait son employé, après tout il se devait de connaître tous les cocktails proposés ici. Il prit son verre et le leva en direction de son client.

- A la votre, Crux.

Il lui sourit, presque naturellement mais avec tout de même, parce qu'il le faut bien, un brin de folie. Il se contenta de tremper ses lèvres dans le cocktail, le reposa sur le bar en passant sa langue sur sa lèvre supérieure. Il était fier de son barman, le Blue Lady était réussi. Il plongea son regard dans la boisson avant de le poser sur l'étrange client.

- Je suis tout de même curieux, Crux. J'aimerais vraiment savoir pourquoi vous êtes ici.

Il fit la moue puis approcha ses lèvres de son oreille et murmura :

- Vous êtes même obligé de le faire.

Il écarta son visage du sien faisant une de ses nombreuses mines tragiques.

- Ce serait terriblement dommage de mettre à la porte quelqu'un à cause d'un malentendu... Vous ne croyez pas ? »

Le Prince reprit une expression qui se rapprochait au mieux du naturel, avec un sourire peu convivial et un sourcil arqué. Peut-être était-ce la meilleure imitation d'un prétentieux. Il ne voulait pas l'être, son but étant de mettre les points sur les i pour que tout aille pour le mieux.


Dernière édition par Edel le Dim 31 Aoû - 20:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crux
Enfant des étoiles
avatar
Localisation : Maisons du Solstice
Messages : 208
MessageSujet: Re: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux] Dim 20 Juil - 19:10


Rendez moi ma vodka !
avec Edel



Il avait éclaté de rire. D’un rire tellement fort que le brouhaha autour de nous n’était pas un problème pour que je l’entende. J’ai haussé un sourcil alors que le barman était complètement choqué. J’ai l’impression qu’il cherche vraiment la merde. J’ai juste envie de lui foutre deux tartes actuellement… Il s’est rapproché de moi et mon premier réflexe fut de reculer légèrement. On n’est franchement pas à l’aise avec lui. Il est tellement bizarre aussi…

- Cela dépend à qui vous le demandez. Pour toutes les personnes présentes dans ce casino, je suis le Prince Edel. Dans la rue, je suis l'Ange Edel. A vous de choisir.

Il me tapa l’épaule, amicalement peut être mais cela me tapait sur le système. Mec, je ne te connais pas et je suis loin d’être tactile avec les mecs. Alors lâche moi les basques, tu veux ?

- Le Pouilleux.

Quoi ? Je l’ai dit et pas penser ? A voix basse en tout cas ! Mais je pense que ça ne lui a pas échappé. Oups alors ! Je fis un air faussement désolé et pris une gorgée de ma vodka. Ah, il n’y a que toi qui m’es familière ici…

- Apporte donc un Sex on the Beach pour ce jeune homme.

Quoi ?! Alors maintenant il m’enlève ma vodka ?! Je le regarde avec un air mécontent. Et le Sex on the Beach c’est une boisson pour filles !! Mon dieu mais il m’a bien vu ?! J’ai vraiment une tête à boire un cocktail avec peu d’alcool ? Il se fout de moi ou quoi ?! En tout cas, il prend des risques à filer à un barman le cocktail d’un autre barman.

- J'espère que vous aimer les douceurs, « Crux ».

- On va dire que je ne suis pas fan des cocktails pour filles. Surtout le Sex on the Beach que malheureusement je connais extrêmement bien. Vous avez bien vu que j’avais une vodka, je pensais que vous auriez compris mes goûts avec ça mais apparemment cela ne vous plait pas. Vous aimez vraiment être au dessus des autres ma parole.

Dans ta gueule. Il me tape vraiment sur les nerfs à imposer ses désirs aux autres. Putain je n’ai même pas le droit de boire ce que je veux. Il s’installa et ses jambes heurtèrent les miennes. Je lui lançai un regard noir. Il faut vraiment que je garde mon sang froid, en tout cas je ne risque pas de revenir… Je sentais bien qu’il me détaillait et j’avais vraiment envie qu’il arrête. J’allais lui demande si mon costume était au goût de sa majesté mais le barman me prit de court en déposant les cocktails. Je regarde son verre, ce bleu, pas de doute un Blue Lady. Il est sérieux ? Encore une boisson de filles… Il prit son verre et le tendit vers moi, je lui fis un sourire forcé et fit de même.

- À la votre, Crux.

- C’est ça.

Il trempa ses lèvres dans sa « boisson » et je fis de même. Euh… Il est où l’alcool ? Je ne sens que le jus de fruits là. Il ne sait pas doser ou quoi ? Je rappelle le barman.

- Dites moi.

- Oui monsieur ?

- J’ai l’air d’être une fille ?

Il avait l’air particulièrement déstabilisé mais je m’en foutais. Il lança un regard incertain au mec hautain à côté de moi et finit par répondre.

- Euh…non, monsieur.

- Alors mettez un peu plus d’alcool ou moins de jus de fruits. C’est un conseil pour votre futur.

- Que voulez vous dire ?

Putain mais pourquoi ils n’arrêtent pas de poser des questions ici, c’est chiant à la fin.

- Parce que j’ai aussi été barman, et que je faisais les meilleurs Sex on the Beach de Mist Green. Ça te va comme réponse ?

Il se tut, pris mon cocktail et repartit rectifier son erreur. Par contre qu’on ne me demande pas de lui faire des cours parce que je ne suis pas du genre patient… Même pas du tout.

- Je suis tout de même curieux, Crux. J'aimerais vraiment savoir pourquoi vous êtes ici.

Et ça y est. Je lance un regard exaspéré à Edel. Et il s’approche de mon oreille, un frisson désagréable me parcourt en sentant son souffle contre mon cou.

- Vous êtes même obligé de le faire.

Je soupire et il écarte son visage en faisant une tête bizarre.

- Ce serait terriblement dommage de mettre à la porte quelqu'un à cause d'un malentendu... Vous ne croyez pas ?

Je ne peux pas m’empêcher de sourire. Mais ce n’est pas un sourire joyeux mais plutôt calculateur. Finalement je crois que je vais bien m’entendre avec lui, une fois qu’il aura bien assimilé mon caractère de merde.

- La curiosité est un vilain défaut, mais je suis le même alors je n’irais pas plus loin. Dommage n’est pas le mot, après avoir bu un cocktail qui n’en est pas un ce serait plutôt un service que vous me rendiez mais je n’ai pas accompli ce que j’avais prévu de faire alors je vais vous dire ce que vous voulez, ou pas, entendre.

Je m’approche de son oreille comme il l’a fait précédemment et lui murmure.

- Un homme tel que vous doit savoir ce que le plaisir charnel, si je vous disais que je cherche quelqu’un a qui en procurer contre de l’argent vous me foutriez quand même à la porte sachant que je suis sur votre territoire, non ?

codage par langweilen sur apple-spring







Elle :
 


Ma couleur : #3DAB9D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edel
Enfant des étoiles
avatar
Localisation : Dans un bar
Messages : 14
MessageSujet: Re: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux] Dim 31 Aoû - 21:01

Le pouilleux. Voilà un surnom que le Prince n'avait encore jamais entendu. Et pourtant, ce n'est pas les insultes qui manquent à cette liste malgré la notoriété qu'il a su gagner avec l'ambition et l'argent. Il fit mine de ne rien avoir entendu, après tout, le Client a le droit de penser ce qu'il veut, ou du moins c'est ce que veut faire croire le vendeur, non ?
La tension monta, uniquement pour Crux puisque Edel, lui, allait parfaitement bien comme à son habitude, le regard qu'il posa sur lui lui suffisait pour comprendre son mécontentement, ce qui ne faisait qu'agrandir le sourire du propriétaire du casino. Le jeu commençait enfin pour eux. Ou plutôt, il avait commencé dès leur premier échange. Il l'écoutait attentivement, pas vraiment intéressé par ce qu'il disait puisqu'il semblait bien déterminer les boissons par le sexe des buveurs. Cela n'énervait pas l'homme aux cheveux blancs, non, mais ça le décevait beaucoup. Pendant qu'il l'observait, l'Ange sentait la colère de son client monter un peu plus, comme si dès qu'il expirait sa colère augmentait. L'envie de jouer avec cette sensation s'accentua. Lorsque son nouveau client rappela le barman, le Propriétaire ne comprit pas pourquoi, stupéfait par sa question sans pour autant le montrer, il croisa le regard de son employé sans rien lui indiquer, après tout, il devrait être prêt à agir correctement à n'importe quel problème, ou du moins c'était ainsi qu'il s'était vendu. Quand il répondit à sa dernière question, Crux venait d'attiser la curiosité d'Edel qui commençait à cogiter pour l'embaucher, ou du moins voir si ça valait le coup.

« L'un des meilleurs Sex on the Beach de Mistgreen ? Intéressant... Je serais même curieux d'y goûter. Ou de goûter à n'importe quel autre de vos cocktails ! Laissez-moi vous proposer l'offre et vous poser la question même si je ne pense pas que vous intéresse. Voudriez-vous travailler pour moi ?

Il n'allait pas insister là-dessus, pas tant qu'il ne savait pas la raison de sa venue. Il devait résoudre ce problème pour en commencer un autre. Surtout avec un jeune homme comme lui ! Le voir sourire était surprenant, même si ce n'était pas le gai ou charmeur dont il devait être capable, ça le rendait plus charmant. Il était encore loin de pouvoir égaliser le jeune Prince mais il s'améliorait petit à petit, peut-être était-ce à force de le regarder, suggéra-t-il.

- La curiosité est un vilain défaut, mais je suis le même alors je n’irais pas plus loin. Dommage n’est pas le mot, après avoir bu un cocktail qui n’en est pas un ce serait plutôt un service que vous me rendiez mais je n’ai pas accompli ce que j’avais prévu de faire alors je vais vous dire ce que vous voulez, ou pas, entendre.

L'excitation montait petit à petit, mais quand ses lèvres s'approchèrent de son oreille, c'était la méfiance qui régnait, malgré son envie de savoir.

- Un homme tel que vous doit savoir ce que le plaisir charnel, si je vous disais que je cherche quelqu’un a qui en procurer contre de l’argent vous me foutriez quand même à la porte sachant que je suis sur votre territoire, non ?

Dans un murmure, Edel venait découvrir une sensation étrange, l'effet qu'avait la voix de son client sur lui l'impressionnait : il était talentueux. Pourtant, ses paroles l'amusaient, il éclata une nouvelle fois de rire, s'écartant de lui comme pour ne pas le rendre sourire. Il posa sa main sur son visage jusqu'à ce que ses rires se calment, il la posa sur le bar et plongea son regard clair dans le sien. C'était donc un prostitué ! Tout ça pour un prostitué !

- Crux, vous êtes certes sur mon territoire, mais depuis bien longtemps j'ai arrêté de vendre mon corps aux porcs de la ville ! J'admets néanmoins ne pas apprécier la présence de personnes comme vous dans ce casino, je ne les interdits pas, je les limite juste.

Sa voix était claire, plus basse qu'auparavant pour ne pas se faire entendre par tout le monde, il avait pris une tonalité sérieuse et son visage s'était fermé malgré le brin de folie qui flottait dans son regard. Il réfléchit un instant trempant une nouvelle fois ses lèvres dans le cocktail bleu clair. Puis en posant son verre il le regarda de nouveau et sourit, plus simplement qu'à son habitude. Le professionnel était en place.

- Et si je vous offrais des clientes ?

On pourrait facilement croire qu'il s'agissait de nourriture ou d'une quelconque chose dont il parlait, mais est-ce que tout n'est pas vendable en ce monde ? Il le pose son regard sur lui avec un sérieux très surprenant, sans mimique, sans fantaisie dans son regard, un vrai homme d'affaires. Il se mit à caresser la bordure de son verre sans le quitter du regard. Il bougea un peu ses jambes heurtant une nouvelle fois celles de son client.

- Je n'ai rien à gagner là-dedans, je veux simplement vous aider un petit peu à vous en procurer. Je connais tous mes clients réguliers, alors je saurai qui vous confier. Sachez, par ailleurs, que je ne cherche absolument pas à avoir de l'argent, tout sera pour vous, je peux même vous offrir les boissons et ce dont vous avez besoin. »

Il réfléchissait toujours, il voulait l'avoir parmi ses « alliés », ou plutôt (et plus bêtement) savoir plus sur lui. A vrai dire, les actes de générosité n'étaient pas son fort. Mais cet homme, ce prostitué, ce client l'intriguait. Peut-être à cause de sa « mauvaise humeur » ? Il sentait que quelque chose pouvait se passer entre eux, peut-être pas du sexe, il ne l'espérait pas, mais au moins quelque chose de professionnel et d'efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crux
Enfant des étoiles
avatar
Localisation : Maisons du Solstice
Messages : 208
MessageSujet: Re: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux] Mer 3 Sep - 1:45


Proposition ridicule
avec Edel



Apparemment, j’ai attiré son attention avec mon échange avec le « barman ». Il n’avait pas du tout l’air frustré par les regards haineux que je lui lançais et gardait ses putains de sourires à la con.

- L'un des meilleurs Sex on the Beach de Mist Green ? Intéressant... Je serais même curieux d'y goûter. Ou de goûter à n'importe quel autre de vos cocktails ! Laissez-moi vous proposer l'offre et vous poser la question même si je ne pense pas que ça vous intéresse. Voudriez-vous travailler pour moi ?

Il est sérieux ? Il n’y va pas de mains mortes. Cependant, je ne peux pas m’empêcher de sourire. Hors de question que je travaille pour lui. J’ai déjà mon boulot au karaoké. Je ne lui réponds pas. Laissant mon sourire parler pour moi. Mais je le perds rapidement quand il me pose des questions sur moi. Les questions auxquelles je m’attendais. Pourquoi je suis là. Il me menace et je souris. Je finis par jouer son jeu et lui explique ma venue. Il éclate de rire et cette fois je ne suis pas surpris. Je m’écarte et l’observe toujours avec mon sourire. Le barman me ramena mon cocktail et je pris une gorgée. Ouais. C’est mieux. Je lui fis un sourire et il se détendit à vu d’œil. Je crois que j’ai été un peu méchant sachant que son patron était juste à côté. Mais je lui aurais rendu service au moins. L’homme blanc se calma enfin, il posa son bras sur le comptoir et plongea son regard dans le mien. Je le soutiens. Je n’avais pas du tout l’intention de me dégonfler.

- Crux, vous êtes certes sur mon territoire, mais depuis bien longtemps j'ai arrêté de vendre mon corps aux porcs de la ville ! J'admets néanmoins ne pas apprécier la présence de personnes comme vous dans ce casino, je ne les interdits pas, je les limite juste.

Je souris encore plus. Il commençait enfin à me prendre légèrement au sérieux. Son visage s’était refermé. S’il n’apprécie pas ma présence c’est qu’il va forcément me foutre dehors. J’attends ça avec impatience. Au moins, j’aurais une raison de ne plus revenir ici. Il prit une gorgée de son cocktail de meuf sans me quitter des yeux, puis il le posa et me lança un sourire.

- Et si je vous offrais des clientes ?

Hein ? Il est sérieux ? Vu son regard oui. Je reste silencieux un instant. M’offrir des clientes ? J’essaye de me retenir de rire tant bien que mal et finis tout de même par lâcher prise et laissé sortir mon rire. Qu’est ce qu’il veut vraiment ?

- Qu’est ce que vous voulez ?

Il se met à caresser le rebord de son verre et bouge encore ses jambes pour à nouveau heurter les miennes. Mais je ne bouge pas non plus. Je le laisse faire. Plus par flemme de bouger.

- Je n'ai rien à gagner là-dedans, je veux simplement vous aider un petit peu à vous en procurer. Je connais tous mes clients réguliers, alors je saurais qui vous confier. Sachez, par ailleurs, que je ne cherche absolument pas à avoir de l'argent, tout sera pour vous, je peux même vous offrir les boissons et ce dont vous avez besoin.

Il est vraiment sérieux ? Je le regarde avec un air et un sourire ébahit. Ouah, ce serait vraiment me faciliter la tâche. En conclusion, pas intéressant du tout.

- Ça doit faire vraiment longtemps que vous n’avez pas pratiqué pour me proposer ça. Navré, mais ce qu’il m’amuse le plus dans ce métier n’est pas la baise, mais conquérir les femmes naïves par moi même pour ensuite les rendre accros à la débauche. Je ne vise que des femmes innocentes qui ont de fortes chances de finir obnubilées par ma personne. Histoire de pouvoir jouer avec elles jusqu’à ce que j’en ai assez. Vous voyez ?

Je lui fais un grand sourire et reprends une gorgée de mon vrai cocktail. J’espère qu’il aura compris que je ne veux pas d’aide dans la traque de clientes. Je suis assez doué pour me débrouiller tout seul.

- Oh est aussi, je préfère le dire de vive voix pour que vous compreniez aussi. J’ai déjà un boulot en plus de la prostitution. Si vous voulez goûter à un de mes cocktails. Vous n’aurez qu’à vous pointer au Karaoké.

Je finis mon Sex on the Beach cul sec et me lève. Je m’étire de long en large, observant la salle pour trouver une nouvelle cible. Une jeune femme est assise à une table. Elle semble jouer. Quel jeu ? Il y a des cartes et des jetons. Mmh…Black Jack ! Parfait. Je commence à avancer mais finis par me tourner vers le patron.

- Je voudrais savoir ce que vous comptez faire de moi maintenant. Puis je continuer ce que je faisais et que vous avez interrompu ou suis je attendu à partir d’ici au plus vite ?

codage par langweilen sur apple-spring







Elle :
 


Ma couleur : #3DAB9D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux]

Revenir en haut Aller en bas

I don't care what you think as long as it's about me [PV: Crux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of stars, enfants des étoiles :: Ready to RP ! :: Wonderland :: Casino-